Dégâts climatiques

Que cela soit dû à des coups de vents violents, des inondations, de la grêle… l’approche aérienne dans le constat de dégâts s’avère très efficace et économiquement rentable. En outre, le drone peut s’affranchir des difficultés d’accès terrestres aux zones impactées.

Grâce à sa facilité de mise en œuvre, se réactivité et sa précision, le drone peut permettre d’évaluer de manière objective les dégâts causés par des évènements climatiques extrêmes tout en garantissant la sécurité des personnes lors des interventions.

Le drone est en mesure de réaliser un état des lieux sur de vastes étendues (quartier, village, bassin versant) avec des assemblages de photos et de données, ou de cibler des zones très précises proposant des diagnostics sur une toiture ou une maison par exemple. On arrive alors à une précision de l’ordre de quelques centimètres.

Dans les deux cas, la finesse et l’objectivité des résultats permettra à tous les acteurs de se faire une idée précise de la situation.

L’intégralité des données étant restituée au client, celui-ci pourra suivre dans le temps l’éventuelle évolution des dégradations (exemple : suivi de fissure sur des façades d’immeuble).

Commentaires fermés